ERROR FARE ! Afrique du Sud, cap à l’est

Deuxième jour à Sainte-Lucie, avec en vue la réserve de Hluhluwe-Umfolozi. La plupart des voyageurs, lorsqu’ils vont en Afrique du Sud, visitent le parc Kruger. Ils ont sans doute raison et on a hésité… Mais le Kruger est immense, plus cher, moins sécurisé (davantage de braconnage) que cette réserve qui concentre autant d’espèces animales que son grand frère sur un bien plus petit territoire !

Nous arrivons très tôt : les animaux ont la réputation d’être plus facilement visibles aux aurores. On paye l’entrée du parc et on rentre avec notre Polo, armés du seul plan des routes sur l’Iphone. A première vue, très peu de véhicules en solo comme nous, la plupart des touristes semblent avoir choisi des expéditions avec guides et 4×4. On compte sur notre chance mais on se dit qu’au pire, on aura juste à sucer la roue d’un « pro » en espérant que les talkies-walkies fonctionnent bien entre eux. Et surtout que les routes soient adaptées à une petite voiture comme la notre…

VP 22

Un quart d’heure après notre rentrée dans le parc, on tombe sur des zèbres et des girafes. C’est déjà un bon début, les deux espèces ont l’air assez copines, on voit rarement l’un sans l’autre. Aux suivants : on aperçoit aussi des antilopes, et encore plus loin, nos premiers représentants du « Big Five » : des rhinocéros.

VP 21

On roule, on croise d’autres bêtes plus ou moins rares (y a des zébres partout, ça en devient presque lassant) avant de faire une pause dans un café-boutique-lodge au nord-ouest du parc. Sur un plateau, les gens de passage peuvent placer des magnets pour dire à quel endroit du parc ils ont observé un animal en particulier. D’après ce tableau, nous ne serions pas loin du lion… Le temps de se repérer sur notre carte et d’aller voir : effectivement, le lion et la lionne sont en train de dormir, à peut-être une centaine de mètres de notre route. Autant dire que le zoom de l’Iphone rend pas super bien hélas.

VP 23

On continue de rouler au hasard, en ne cherchant pas à suivre les voitures des pros (voire au contraire) et ça nous réussit : on tombe avant eux sur des éléphants à quelques mètres de nous seulement, en nombre impressionnant. On s’arrête, ils font leur vie, certains traverseront la route juste devant nous. Plusieurs voitures nous rejoignent, nous on repart et l’opération se répète avec les buffles. Ils bougent pas mais autant les éléphants ont l’air sympas, autant eux ne donnent pas spécialement envie de quitter la voiture.

VP 24

Le léopard aura été le grand absent de la journée. Mais tout le reste sera au RDV, le plus souvent en nombre et tour proche de nous : rhinocéros blancs et noirs, gnous, élans, singes, crocodiles, plus deux ou trois trucs non identifiés et ceux déjà cités. Une réserve vraiment riche en faune, même si en lisant d’autres récits sur elle, je m’aperçois qu’on a été chanceux (ou talentueux?) surtout pour la proximité des animaux. Le tout sans guide, la plupart du temps on était les premiers sur les meilleurs spots plusieurs minutes avant d’être rejoints par une armée 4×4.

VP 24a

Aucun problème pour circuler avec notre Polo ou presque. Il y a une route principale goudronnée qui en gros relie les trois entrées du parc entre elles, en passant par le lodge à l’intérieur, mais ce n’est pas celle au bord de laquelle on a vu beaucoup d’animaux (hormis notre lion qui n’était visible que depuis cette route) et on s’en est vite éloignés pour parcourir les pistes. Les différents chemins sont praticables avec un véhicule de tourisme, même si ce n’est pas toujours confortable , qu’il ne faut pas avoir peur et assurer un minimum au volant – en toute modestie. On n’a fait demi-tour qu’à un endroit où la piste était vraiment trop défoncée, d’autant que c’était sur la fin et qu’on avait suffisamment bien rentabilisé la journée pour ne pas prendre le risque de casser quelque chose…

VP 25

Rentrés en fin d’après-midi, on va faire un tour sur la plage de Sainte-Lucie qui le dimanche est en fait très squattée par la jeunesse des environs, musique à fond un peu partout et alcool qui coule à flot malgré son interdiction de vente le dimanche dans les supermarchés du coin.

Le lendemain nous mettons le cap sur Cape Vidal. Une plage magnifique et assez peu fréquentée qui se situe dans un petit parc naturel, l’entrée est payante et le nombre de voitures simultanément à l’intérieur limité. Vu la pluie, pas de souci de surfréquentation ce jour-là… Pas mal de points de vues sont aménagés le long de la route, où l’on peut également observer pas mal de bestioles (zèbres, antilopes, plein d’oiseaux…) même si on est un peu blasés après le festival de la veille. En dépit de la météo qui une nouvelle fois ne nous épargne pas, on apprécie quand même le cadre et la longue plage de sable blanc quasiment à nous tous seuls.

VP 25 b

Direction ensuite Durban pour la dernière étape du séjour. Notre hôtel face à la mer est Passi mal, mer qu’on longera tranquillement avant de passer la soirée au casino de la ville – et d’en repartir légèrement en bénéfice, je me suis rattrapé de Las Vegas. Bien que manquant de quelques machines à sous modernes ou à grosses licences, il est plutôt sympa et diffère de nos casinos occidentaux : ça semble davantage être un lieu familial, il y a de nombreux points de restauration dont pas mal d’enseignes de fast-foods, mais aussi des restos plus classes, une salle d’arcade pour les enfants (et les grands enfants qui aiment Dance Central)…

VP 27Miser toujours sur le zéro s’avéra payant !

Le lendemain, pour notre dernier jour en Afrique du Sud avant le départ en soirée, deux petites visites « culturelles » sont au programme. La première est MiniTown, une sorte de reproduction de la ville de Durban ou du moins de ses principaux monuments à petite échelle. Un peu l’équivalent de France Miniature dans les Yvelines que vous connaissez peut-être. Le concept est pas mal et ça nous permet de découvrir la ville autrement en voyant quelques bâtiments qu’on n’aura pas le temps/l’occasion de voir en vrai. Revers de la médaille, la reproduction est un peu biaisée puisque seules les enseignes qui sponsorisent l’endroit sont représentées ou en tout cas mises en avant… Par exemple la Nedbank a droit à la reproduction fidèle de son siège alors que ce n’est a priori pas la banque principale. Le casino est aussi un grand absent. Bon la visite reste intéressante, voire incontournable avec des gamins. On apprécie le souci du détail sur certains bâtiments publics, comme la gare ou l’aéroport.

VP 28Réplique de l’aéroport King Shaka

Seconde visite : Port-Natal Museum, en complément d’un petit tour dans le quartier du port bien sûr. Une belle surprise ! Un prix d’entrée dérisoire (5 rands), une partie explicative relativement riche sur l’évolution du port et plus globalement de la marine sud-africaine, aussi bien sur le plan commercial que militairement. Le clou du spectacle : quatre navires de différents types (un remorqueur, un dragueur de mines…) avec différents moteurs et matériaux de fabrication, qu’il est possible d’explorer librement et quasiment de fond en comble.

VP 29« On va tirer du canon dans la boutique ! »

A voir ce que nous réserve la Thaïlande, mais je garde un excellent souvenir de cette semaine sud-africaine. Un parfait mix entre randonnée, découvertes culturelles, animaux, petits plaisirs… Pour la farniente, on repassera certes, car c’est complètement morts que nous embarquons pour Bangkok, avec une escale (trois heures) à Dubaï. Mais c’est l’occasion de voler en A380 pour la première fois.

Les bonnes adresses :

Havana Grill (Durban) : le resto le plus cher de tout notre voyage (21€ par personne, cocktail-entrée-plat-café-pourboire inclus) est aussi le meilleur. Il fait partie de la multitude d’enseignes du hall du casino de Durban, parmi lesquelles il est sans doute l’établissement le plus classe. Un vrai cadre à la cubaine, histoire d’être dans l’ambiance de mon prochain voyage… La qualité est au rendez-vous.

VP 26Aux couleurs de la ville mais sans faire exprès !

Publicités

Une réflexion sur “ERROR FARE ! Afrique du Sud, cap à l’est

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s