ERROR FARE ! Week-end à Rome

Il y a plusieurs mois, voyages-pirates avait trouvé une petite erreur de prix sur un parcours assez classique : https://www.voyagespirates.fr/vols/erreur-de-prix-vols-vers-lafrique-du-sud-et-la-thailande-a-298-euro_14639

Comme toute erreur de prix, il faut se décider vite, pas le temps de taper « avis govoyages » ou « avis opodo » dans google – sans quoi n’importe qui ou presque aurait renoncé. Sur un coup de tête, ce vol Rome-Johannesbourg / Durban-Bangkok / Bangkok-Rome est donc réservé pour 298€. Outre l’Afrique du Sud et la Thaïlande, les dates improbables (du mardi au mercredi) seront également l’occasion de prolonger les vacances en amont pour visiter la capitale italienne !

Me voilà donc partis pour visiter trois continents en dix-huit jours. Le début des vacances m’emmène donc de Bordeaux à Rome où j’atterris le dimanche après-midi sous une mini-tempête. On s’abrite une heure pour faire avec nos bagages le kilomètre à pied qui sépare notre appart’ de son arrêt de métro le plus proche, et malgré ça on arrivera complètement trempés. Pour vous donner une idée et comme je sais que vous raffolez d’anecdotes inutiles, Fabien, mon camarade de voyage, avait des chaussures-Décathlon-à-pas-cher qu’il laissera sécher pendant deux jours sans les remettre, qu’il les emmènera en Afrique du Sud, et qu’il finira, résigné, par les abandonner une semaine plus tard pas loin d’une plage de Sainte-Lucie sans avoir pu les remettre entretemps tellement elles ont morflé. Une belle mort !

La journée est donc bien bouffée par l’avion, l’attente et la prise de l’appart’ mais le soir nous ressortons pour aller assister à AS Rome – Bologne au Stadio Olimpico, la pluie s’étant calmée et les places étant en plus déjà payées.

VP 1

J’ai de prime abord trouvé le stade très beau vu de l’extérieur avec les multiples statues et gravures le long de l’année qui y mène. J’ai en revanche été assez déçu par l’ambiance un peu terne : un stade loin d’être plein et des tifosi assez calmes, avec toutefois un grand moment quand ils chantent leur hymne local avant le coup d’envoi, et des montées en puissance à chaque but de Mohammed Salah qui, par son hattrick, offre la victoire 3-0 à son équipe ce soir-là !

Le lundi matin sera consacré à la visite des musées du Vatican, de la chapelle Sixtine (juste après la chapelle Fiftine et avant la Seventine), et de la basilique Saint-Pierre.

VP 2Basilique Saint-Pierre

Les musées sont immenses et si on s’y connaît ou qu’on est passionné par le sujet, on peut y passer facilement la journée. La chapelle et la basilique sont magnifiques, dommage que les photos soient scrupuleusement interdites dans la première. On n’a pas croisé le Pape, mais c’est logique puisque dans les églises il était interdit de papoter.

VP 3Une curiosité dans les musées du Vatican

Notre visite se poursuit l’après-midi en étant sans le vouloir en grande partie sur les traces de Robert Langdon avec la fontaine des quatre fleuves, le Panthéon, une église dont j’ai zappé le nom, la fontaine de Trévi et enfin le Château Saint-Ange à la tombée de la nuit. Beaucoup de monde à chaque fois, dommage pour la tranquillité, mais tous ces lieux sont magnifiques. Surtout la fontaine de Trévi.

VP 6

Le mardi, ce parcours du bon touriste romain continue avec l’inévitable tryptique Forum-Pallatin-Colisée. Le Colisée, c’est le décor de carte postale classique vu de l’extérieur. Un incontournable au même titre que la tour Eiffel à Paris ou l’Acropole à Athènes. Comme beaucoup d’incontournables, j’en ressors un peu déçu… A l’intérieur, la partie avec les explications sur « la grande époque » et les antiquités retrouvées ici est intéressante, mais limitée. L’exposition temporaire concernait les vestiges détruits à Palmyre, Hatra… par les islamiques et était à choisir plus intéressante.

VP 4Intérieur du Colisée

En ce qui concerne le Forum, j’avoue préférer le vrai. Peut-être pour mon prochain voyage à Cuba ? En attendant, cette partie Forum/Palatin est intéressante, bien préservée, bien mise en valeur, plus boudée par les touristes aussi. Quelques belles vues de Rome dans les points en hauteur. Vous pouvez accéder au mont Palatin même si vous ne parlez pas latin.

C’est un festival de jeux de mots !

Et pour finir la journée, une expo sur Edward Hopper dont on apprit l’existence (de l’expo, pas de l’artiste) un peu par hasard dans le métro romain. Probablement achevée à l’heure où vous lisez ces lignes, elle se déroulait au Compleso del Vittoriano et était passionnante pour les fans. Une soixantaine d’œuvres étaient exposées même si on regrettera l’absence de la plupart des plus célèbres de l’artiste, « Nighthawks » en tête. En revanche, « Gas » qui m’avait inspiré dans un précédent article est bien là.

VP 5Le Forum romain, qui vaut pas un bon Havana Club

Au final, une seconde journée bien remplie avant un décollage à onze heures du soir ! Ces deux journées romaines ont été plutôt bien rentabilisées. Malgré une atmosphère agréable, son décor permanent d’interminable musée à ciel ouvert, je pars quand même avec une impression mitigée de Rome, la faute à plusieurs points négatifs sur des aspects plus pratiques : le plan des transports en commun qui paraît bizarrement dessiné, les automobilistes qui semblent penser que les passages piétons font partie du décor et ont oublié à quoi ils servaient, ou encore la gentillesse des romains (allégorie). Je crois qu’il aura fallu attendre le contrôle des billets dans la navette pour l’aéroport du mardi soir pour voir un premier – et dernier – sourire, un simple « buongiorno » étant en option les trois quarts du temps. Au classement de mes capitales européennes préférées, Rome a une longueur de retard sur Dublin, Londres ou Bruxelles

Les bonnes adresses :

La Base : sans doute pas le meilleur restaurant de Rome, mais comme nous n’avions pas vraiment le temps de nous éloigner des principaux quartiers avec un timing aussi chargé… Nous sommes tombés sur celui-ci, à 200 mètres du Colisée, et c’est sans doute ce qu’il y a de mieux dans un rayon aussi restreint ! Le seul qui n’avait pas de rabatteur, c’était déjà bon signe. J’ai aimé la déco rétro et très éclectique, que certains trouveront trop chargée. J’y ai mangé d’excellentes lasagnes, qui sont dans mon top 2 de tous les temps. Thérèse, si tu me lis, t’es toujours première.

L’appart d’Alfredo : notre logement était au sud de la ville, peut-être un peu loin des principaux monuments – quoique le Vatican se rejoint à pied en une petite demi-heure. Et surtout Alfredo était très sympa. Là encore, certains le trouveront envahissant, question de goût, mais il faisait l’effort de parler français, de donner plein de conseils sur la ville, il m’a envoyé quatre solutions pour aller de l’aéroport à chez lui selon que je voulais faire au plus vite, au plus simple ou au plus économique, et j’en passe. Son appart est dans un quartier calme au-dessus d’une petite pizzeria pas dégueu non plus. C’est aussi un grand défenseur de la cause vegan, il nous a donné plusieurs adresses de restos du genre… en vain, puisque là il est tombé sur des viandards. Je l’ai trouvé sur Bedycasa, un concurrent français d’Airbnb, sur lequel les frais de service sont moins élevés (et où j’avais un gros bon de réduction à utiliser).

Publicités

Une réflexion sur “ERROR FARE ! Week-end à Rome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s