Barcelone : Camp Nou et Port Aventura

Est-ce le stade le plus mythique d’Europe ? Sans doute. Ex-aequo selon moi avec Wembley (Londres) et Geoffroy-Guichard (Saint-Etienne). Le Camp Nou accueille ce soir la finale du Top 14, pour des raisons qu’on a déjà détaillé dans le billet précédent. Toulon affronte le Racing Metro 92, pour les raisons qu’on a également évoquées… Même si bon, on pourrait les rappeler…

Accouche ! Le match !

Le stade est rempli, essentiellement de français.

Barcelone 12Bleu, blanc, rouge, même dans le désordre, nous sommes François les français.

Il faut dire que la Ligue Nationale de Rugby n’a pas été méchante sur les prix des places (moins cher que les finales au Stade de France) et que les supporters de rugby sont globalement plus près de la Catalogne que de la Seine-Saint-Denis. Ajoutons-y l’effet de curiosité et un week-end au bord de la mer qui est plus agréable au mois de juin que le 9-3, et vous obtenez un Camp Nou plein à craquer. Tous les supporters du Racing Metro ont fait le déplacement, ils sont venus de toute la France, ils sont une vingtaine.

Tu peux vraiment pas t’empêcher de leur en balancer une ? Le match !

Le Racing s’est imposé face à Toulon, au terme d’un match correct et assez incertain jusqu’à la fin. Il n’y a rien à dire sur le coup (mise à jour 2017 : entretemps on a appris que plusieurs Racingmen étaient dopés lors de ce match). Le match est suivi de la remise du trophée à l’usurpateur au vainqueur, mais aussi d’un show de Bob Sinclar qui nous sort un best-of de ses principaux mix, accompagné de Big Ali pour l’occasion. Et un feu d’artifice au-dessus du stade pour finir. Une très bonne soirée… pour dix euros seulement !

Barcelone 13Toulon à l’attaque, mais ça ne passera pas…

Samedi, c’est la visite du quartier de Montjuic. Le bas du quartier est souvent qualifié de banlieue craignos : si vous cherchez des bons plans pour garer la voiture sur internet, vous verrez sans doute que c’est l’un des rares endroits où l’on peut se garer facilement… Mais que ce n’est pas franchement conseillé. Je n’ai pas d’avis là-dessus : nous sommes allés directement (et sans siffler) sur la colline du même nom qui abrite notamment deux sites remarquables.

Le premier est le village olympique, c’est ici qu’avaient lieu les épreuves lorsque Barcelone a organisé les Jeux Olympiques en 1992. Vous y verrez le stade bien sûr, mais ce sont surtout les abords qui valent le coup. Les constructions autour du stade sont très classes, un coin a été aménagé façon « Hollywood Boulevard » avec des hommages aux grands sportifs du passé incrustés dans le trottoir. Il y a également un musée, que nous n’avons pas visité.

Barcelone 11L’entrée du quartier olympique. Pas dégueu…

Deuxième site remarquable, le château de Montjuic. L’entrée est très abordable, la visite intéressante. La partie intérieure est vite limitée car beaucoup d’endroits ne sont pas accessibles. Mais l’extérieur offre une belle vue sur la ville, nous sommes sur le point culminant de la ville, à l’opposé du parc de la Creueta del Coll où nous étions hier, ce qui permet d’avoir une autre vision.

Après Montjuic, on file à une petite heure de route au sud de Barcelone : à Salou, et plus précisément à Port Aventura ! L’un des principaux parcs d’attractions en Europe. Quelques samedis dans l’été, un par mois de juin en septembre en gros, il ouvre ses portes jusqu’à trois heures du matin. Et aujourd’hui, c’est la première Noche Blanca, « Nuit Blanche » pour les non-hispanophones, de la saison ! On peut rentrer à moitié prix (soit 23€) en arrivant à dix-huit heures, ce qui laisse neuf heures devant soi pour en profiter.

Comme lors de ma visite à Thorpe Park, je ne vais pas en détailler en long, en large et en travers les différentes attractions : on fera un article dédié à l’occasion, promis.

Barcelone 19L’une de nos concurrentes les plus vaillantes sur l’attraction du « rodéo »

Sachez que le parc est bien équilibré et propose aussi ben des attractions à sensation que des manèges aquatiques, en passant par des trucs plus calmes réservés aux tout-petits. Niveau décoration et thématisation, c’est pas Disneyland, mais la parade de clôture à trois heures du mat’ n’était pas mal du tout. Point faible, la grosse attente entre les attractions… qu’heureusement on a bien comblée en lançant des Marseillaises (la chanson, pas des filles de Marseille), des « Ici, c’est Montferrand », des « Tou-lou-sains, tou-lou-sains » et autres chants lourdingues de supporters de rugby, le tout agrémenté des chansons paillardes qui vont bien. Finalement, c’est passé assez vite du coup. On reste jusqu’à la fermeture et on rentre à quatre heures du matin. La nuit sera courte : on compte bien rentabiliser au maximum notre dernière journée complète sur place.

Les bonnes adresses :

La Bona Sort : Ce petit resto était dans le quartier gothique, à quelques dizaines de mètres de notre appart’. Des tapas pour tous les goûts, des bons mojitos, le tout pour un prix raisonnable : ce sera la seule adresse qu’on recommandera pour ce séjour niveau restauration !

Publicités

Une réflexion sur “Barcelone : Camp Nou et Port Aventura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s