La conquête de l’ouest : Ugh !

La journée du samedi est assez calme. Après avoir un peu traîné au Grand Canyon le matin et fait quelques arrêts aux spots les plus à l’est, on roule tranquillement, en faisant quelques pauses dans des coins désertiques ou des villages dont j’oublie le nom, c’est sympa, la route commence à valoir le coup même si on verra mieux plus tard. Si j’avais un seul conseil à donner à quelqu’un qui part dans l’ouest, ce serait vraiment : louez une voiture ! C’est pas cher par rapport à chez nous, on conduit facilement que ce soit en ville, sur autoroute ou dans des coins plus désertiques, et surtout les trajets font eux-mêmes partie intégrante du voyage ! La voiture ne sert pas seulement à rejoindre un point A et un point B. Des paysages exceptionnels à tout moment, très diversifiés entre les lacs, les rivières, les déserts, les roches de différentes couleurs, les prairies, les stations-services abandonnées – ou pas, les petits villages authentiques, les montagnes enneigées… Tout ça, en faisant du train ou du tour organisé, vous passerez à côté.

USA 22Une station-service abandonnée au milieu de nulle part : digne d’un tableau d’Eward Hopper

Le camp de base pour la soirée sera donc à Kayenta, une nouvelle fois en mode clochards-dans-la-voiture. Située en territoire Navajo, cette ville a l’avantage d’être pas chère pour l’essence, les courses au supermarché ou les fast-foods. Par contre, c’est très pauvre et rempli de SDF qui, tôt le matin et malgré notre discrétion, viennent toquer aux carreaux pour nous réclamer des pièces.

Direction Monument Valley donc, qui peut sans doute se faire en une matinée mais on a pris notre temps. Craignant de regretter de ne pas avoir pris un 4×4, je m’étais posé la question de la praticabilité (si si, ça existe) de la route : pas d’inquiétude, ça se fait facilement avec n’importe quelle voiture, notre Chevrolet Sonic ayant parfaitement fait l’affaire. L’entrée est à 20$ par véhicule, que vous soyez seul ou cinq dedans. Le trajet dans le parc est ensuite circulaire, dans un sens imposé.

USA 31

Contrairement au Grand Canyon, les différents spots permettent de varier les vues. Il y a également moins de monde et on peut aisément s’arrêter et marcher un peu hors des sentiers battus, ce qui ne serait pas forcément possible en pleine saison. Sur les principaux arrêts officiels, des indiens vendent des bijoux traditionnels, les prix sont moins chers que ceux que vous trouverez dans les boutiques environnantes. Dommage par contre qu’en ce 14 février, ils s’obstinent à nous souhaiter un « happy valentine’s day » en espérant sans doute que ça me pousse à acheter des bracelets à Séverine. On n’est pas en couple donc c’est gênant !

USA 32Et en plus d’acheter des bibelots aux indiens, on nourrira leurs chiens !

Direction ensuite Torrey : et on est des oufs, on ne suit pas les recommandations du GPS qui nous faisait en partie revenir sur nos pas et on improvise l’itinéraire. On passe par la route 261 et les paysages sont toujours magnifiques. La route à un moment serpente dans une montée interminable, et en quelques kilomètres on passe d’un temps sec et assez chaud et d’un paysage tout fait de pierres rouges, à une dizaine de degrés de moins avec la neige qui recouvre encore partiellement la verdure.

Nous arrivons à Torrey, petite ville où beaucoup de gens font étape sur leur road-trip de par sa position centrale par rapport à plusieurs points d’intérêt. Après nos deux nuits en voiture, on apprécie le confort de l’hôtel référencé un peu plus bas dans les bonnes adresses.

Capitol Reef sera ensuite notre découverte du lundi. Ce parc n’était pas forcément prévu au programme mais en fait, on n’a pas spécialement de programme, si ce n’est de passer à Bryce Canyon et à Zion et on sait qu’on est larges. Vu qu’il est à côté – en tout cas sa partie nord – et que ce qu’on en a vu en passant la veille a l’air pas mal, on va y faire un tour. Très belle découverte ! La ballade à pied au bout de la route après le Visitor Center, qui serpente entre deux imposants massifs, est très sympa à faire, d’autant que le côté toujours à l’ombre recouvert de neige et son opposé parfaitement sec créent un contraste agréable. Le parc est bien sûr inclus dans le Pass Annuel que nous avons acheté (80$/véhicule pour un accès illimité à tous les parcs, cf le point budget en fin de séjour), mais sinon il ne coûte que 5$ à visiter. Il n’y a aucun aménagement ou presque et très peu de monde, mais ça participe selon moi à son charme, même si je n’ai bien entendu aucune photo potable pour représenter ce que je décris.

USA 33Ca vous parle comme photo ? Non ? Tant pis…

On prendra également le temps d’aller voir le côté sud du parc, en contournant via la route 12 le chemin qui relie les deux, celui-ci étant impraticable sans 4×4. Route 12 qui globalement est une grosse claque visuelle, surtout dans sa partie entre Torrey et Escalante. Pour le parc lui-même, beaucoup moins d’intérêt que dans la première partie en revanche.

Les bonnes adresses :

Capitol Reef Resort : notre hôtel à Torrey était très sympa pour un prix modique (57€), sans doute le meilleur rapport qualité-prix du séjour. Mais peut-être aussi qu’on l’a apprécié après s’être gelés respectivement les couilles et les ovaires lors des deux nuits précédentes dans la voiture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s