La conquête de l’ouest : the city of angels

Après trois jours sans chômer à Edimbourg, me voici à Los Angeles. Parcours logique !

La Cité des Anges s’étend sur 70 kilomètres du nord au sud et à peine moins d’est en ouest. Prétendre l’avoir visité en quatre jours serait un peu prétentieux, alors en se contentant essentiellement du plus connu, voici les quartiers dans lesquels j’ai passé un peu de temps.

Venice Beach marque un peu la limite entre la zone ouest et la zone sud de la ville, cette dernière étant plutôt réputée comme pas très sécurisée et déconseillée aux touristes. La plage est sympathique et animée, mais les rues autour dès qu’on s’en éloigne n’ont effectivement pas beaucoup d’intérêt. Avant de déménager dans le centre et de rejoindre ma camarade de roadtrip, j’avais réservé ici ma première nuit en auberge de jeunesse, déjà parce que je voulais voir ce coin, mais aussi parce qu’il est très proche de l’aéroport et que je n’avais pas envie de traverser la ville d’entrée en découvrant la conduite américaine. Et pour la petite histoire je suis donc arrivé le dimanche où avait lieu le superbowl ! Ce n’est pas une légende, c’est bien l’événement là-bas, et les américains se tassent dans les bars pour le regarder. J’avais pensé me joindre à eux pour l’ambiance… Mais me suis finalement endormi comme une merde.

USA 11Coucher de soleil à Venice Beach

Dès le lendemain, je rejoins Séverine pour la suite du voyage, une amie qui est arrivée il y a une semaine à San Francisco. Commençons la suite du récit par Santa Monica, qui est beaucoup plus agréable que Venice alors que la distance entre les deux est très faible. Outre la plage, on trouve une petite fête foraine au bord de l’eau. C’est rien par rapport à Disneyland Californie j’imagine, mais c’est sympa. A quelques pas de là, la 3rd Street est une rue commerçante dans laquelle toutes les grosses enseignes américaines ont pignon sur rue. Pour les adeptes du shopping donc…

Griffith Park est comme son nom l’indique… un parc. Une petite colline qui culmine à 540 mètres offre un très beau panorama sur toute la ville, aussi bien le littoral que les fameuses Hollywood Signs, les lettres sur la colline. Se situe également ici un observatoire à visiter, intéressant pour qui s’intéresse un minimum à l’astronomie (c’est pas mon cas mais j’ai pourtant trouvé ça pas trop mal).

USA 13Les lettres vues depuis la colline de Griffith

Beverly Hills est un quartier sans intérêt qui n’est qu’un entassement de belles baraques, qui pour la plupart se cachent derrière des haies de vingt mètres de haut.

USA 12

Hollywood Boulevard est sans doute l’une des avenues les plus célèbres du monde (avec les Champs-Elysées ?). Dfficile d’aller à L.A. sans suivre au moins un bout du Walk of Fame, les étoiles dédiées aux grandes stars de ce monde. On reconnaît des noms dont on s’étonne qu’ils soient là, des incontournables, d’autres dont on se demande qui ça peut bien être. On trouve quelques curiosités, comme les étoiles rondes dédiées aux astronautes d’Apollo XI. En pleine campagne présidentielle, on voit des américains faire un fuck devant l’étoile de Donald Trump. Plusieurs marques ont aussi acheté un emplacement : Absolut Vodka ou encore l’Oréal. Ca peut choquer, mais ils le valaient bien.

Un peu plus loin sur le boulevard, devant le Grauman’s Chinese Theatre, les très grandes stars du cinéma américain – ainsi que quelques chanteurs – laissent leurs empreintes dans le ciment.

USA 15

Et pour obtenir l’autorisation, il faut faire des pieds et des mains ?

Sans doute, car les heureux élus ne sont pas si nombreux que ça. Outre Client Eastwood, Tom Hanks ou Marylin Monroe, quelques présences plus WTF se signalent à l’instar de Donald Duck ou R2D2.

Enfin, pour s’éloigner un peu des plages bondées en ville et profiter de la voiture, comment ne pas aller faire un tour au nord de la ville à Santa Barbara ou à Malibu ? La route qui longe le littoral, la Pacific Coast Highway, est agréable à parcourir. On se pose à l’arrivée sur la plage El Matador. Une plage peu fréquentée, pas la plus simple à trouver si on ne la connaît pas, ni la plus simple d’accès. Elle est du coup peu fréquentée et le cadre naturel est magnifique avec les rochers noirs et les cavernes creusées par les vagues.

USA 14L’accès à El Matador Beach (Malibu) se mérite, mais quel pied !

Los Angeles est souvent considérée comme dispensable sur un parcours dans l’ouest américain. Vu tout ce qu’il y a à voir dans la région et à moins d’avoir beaucoup de temps, je ne la recommande pas spécialement non plus, même s’il y a quelques incontournables entre Hollywood Boulevard et les plages paradisiaques… Et une autre activité que je n’ai pas pu faire également par manque de temps : les parcs d’attractions. Ça vaut pas Orlando mais y a quand même des endroits sympathiques dans le coin, entre Disneyland Californie – le tout premier du nom – ou Six-Flags Magic Mountain et ses montagnes russes parmi les plus impressionnantes au monde.

Les bonnes adresses :

Banana Bungalow West Hollywood Hostel : une auberge de jeunesse pas très chère (25$/nuit si vous payez en liquide…) et très agréable, avec de nombreuses parties communes, intérieures comme extérieures, une grande cuisine. Elle organise des activités tous les jours, aussi bien en journée (walking tours…) qu’en soirée (barbecue, karaoké…). Il existe une autre auberge du même nom à Hollywood-même qui est plus chère. Je vous conseille d’aller plutôt à celle-ci d’autant que pour les activités du soir, il y a une navette gratuite entre les deux établissements selon où a lieu l’activité.

Publicités

Une réflexion sur “La conquête de l’ouest : the city of angels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s