Retour chez les anglais…

La fin du périple approche, mais le retour à Londres est l’occasion de faire d’autres étapes sur la route. La première sera Oxford.

Et niveau température, ça cahier à Oxford ?

Une fois de plus, nous séjournerons dans une auberge YHA, avec cette fois un dortoir rien qu’à nous. Puis nous visitons la ville en commençant par les quartiers étudiants : l’université de la ville est l’une des prestigieuses du monde après tout. Prestige qui ressort des bâtiments, qui ont effectivement une autre gueule que l’IUT d’Aurillac (IUT qui forme pourtant des génies, la preuve).

Ca va les chevilles ?

Mais il fait déjà nuit en cette fin d’après-midi, la plupart des jeunes sont rentrés chez eux ou sont en train de le faire, et ce n’est pas ce soir que l’on va spécialement humer l’atmosphère étudiante de la ville. On finit notre petit tour pédestre, on tombe sur une église, sur une ancienne prison reconvertie en hôtel, et on finit logiquement dans un pub pour la soirée Ligue des Champions, histoire de suivre Arsenal – Bayern Munich (et accessoirement la défaite de Lyon contre le Zenith Saint-Petersbourg).

WRC 12b

Quelques heures de sommeil et on repart en direction de Thorpe Park. Kézaco ? Un parc d’attractions situé à Chertsey, dans la (grande) banlieue de Londres, qui est sur notre route. Il n’est pas immense et a la réputation d’être un anti-Disneyland : ici, très peu de décors, de mascottes ou de manèges pour les tout petits. L’accent est mis sur les sensations, avec des montagnes russes qui font parties des plus impressionnantes d’Europe !

Le temps est pourri, mais nous avons déjà les billets, achetés à l’avance sur un site anglais du type vente-privée, donc impossible de faire l’impasse. C’est moins agréable que sous le soleil (pas la série), mais l’avantage du temps pourri, un jour de semaine, est qu’il n’y a vraiment pas grand monde dans le parc. On n’attendra jamais plus de cinq minutes pour faire une attraction, et nous aurons largement le temps de toutes les faire sans devoir attendre la fermeture.

WRC 13Stealth, l’une des attractions-phares du parc…

Je ferai à l’occasion un article entier consacré aux meilleurs parcs d’attractions selon moi, mais pour résumer celui-ci : des sensations, des sensations, et encore des sensations ! Si vous êtes du genre à préférer les tasses ou la maison des poupées à Space Mountain à Disney… N’y allez pas, vous allez vous ennuyer. Si au contraire vous trouvez que chez Mickey ou Astérix, c’est bien mais ça reste gentillet : foncez ! Il y a des montagnes russes de tous les types et pour tous les goûts : classiques, lancées, inversées, « wing rider« … Ainsi que plusieurs attractions aquatiques, la zone s’y prêtant bien – ce n’est pas forcément la bonne période pour ça mais bon, il y a encore moins d’attente qu’au reste.

Notre vol de retour n’étant qu’à sept heures du matin le lendemain, nous finissons la soirée à Londres qui est sur la route. L’occasion de se poser un peu, le parc était assez fatigant avec toutes les secousses qu’on a endurées ; et d’admirer quelques-uns des classiques de la capitale que mes compères n’avaient encore jamais vu : Buckingham Palace, l’abbaye de Westminster… Vers deux heures du matin, on prend tranquillement la route de l’aéroport pour aller dormir quelques heures en mode clochard avant le retour. C’est déjà la fin.

WRC 14London by night…

Les bonnes adresses :

Eurobar : pub sympa de la ville. Rien de ouf mais des bons mojitos si, comme moi au bout d’une semaine, vous commencez à en avoir marre de la bière.
Mise à jour 2017 : il semble avoir fermé depuis notre passage…

Le point budget :

Des vacances à 970€, juste de quoi rester sous le seuil psychologique des 1000
– 265€ pour les places de match : oui, oui, mais bon, on parle quand même de deux quarts de finale de coupe du monde !
– 27€ pour l’aller-retour Rodez-Londres (!) ;
– 10€ pour l’essence du trajet jusqu’en Aveyron et le parking de l’aéroport ;
– 80€ pour la location de voiture (Hertz), l’essence, les péages et parkings…
– 18€ dans le métro londonien ;
– 245€ pour les hébergements, avec un assassinat en règle pour la seule nuit à Cardiff entre les deux matchs… (88€/personne) ;
– 70€ de visites : les deux châteaux, le parc d’attractions, et les pourboires dans les musées gratuits en gros ;
– 260€ pour boire et manger, par élimination. Je m’attendais à pire même si ce poste est toujours très approximatif !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s