Tour d’Irlande : Retour à Dublin

Après l’Irlande, l’Ecosse, et l’Angleterre, c’est cette fois-ci l’Irlande qui est au programme. En plein mois de décembre, ouais.

Et sinon, des projets à part la Grande-Bretagne ?

Oui, mais ils viendront plus tard ! Cette fois encore, tout part d’un match de rugby. Le 6 décembre 2014, la province du Munster reçoit l’ASM à Limerick. Jamais encore une équipe française n’a réussi à s’imposer là-bas, dans ce qui est probablement la plus belle ambiance du rugby européen. Le Munster a l’occasion de signer sa centième victoire européenne de l’histoire en remportant ce match ; c’est dire si le défi est grand pour les auvergnats.

Tu vas nous parler de rugby ou du voyage ?

Un peu des deux, mais revenons à ce road trip. Je pars de Paris-Beauvais avec trois amis pour six jours pleins, avec des horaires très favorables (départ tôt le matin, retour en soirée). Au passage, avoir accolé le nom de Paris à l’aéroport de Beauvais-Tillé est sans doute l’une des plus grandes arnaques de l’histoire de l’aéronautique. C’est un peu comme si on avait baptisé l’aéroport d’Aulnat « Lyon-Clermont-Ferrand ».

Nous louons encore une voiture, chez le moins cher qui se révèle être Europcar cette fois. En arrivant le jeudi et en repartant le mardi, notre programme peut paraître ambitieux mais nous projettons d’aller à Dublin, où l’on atterrit ; à Cork, où travaille depuis quelques mois le plan cul de Julien une amie à nous ; à Limerick, où a lieu le match ; aux falaises de Moher et à Belfast. Il va y avoir du sport au sens large, pas que du rugby.

irlande-0Le programme est… costaud.

La première étape nous amène donc à Dublin, où j’étais déjà venu un an et demi plus tôt. Nous y restons seulement le premier jour et deux d’entre nous découvrant la ville, nous n’y ferons rien d’exceptionnel, hormis tester différents pubs. Pour rester dans une certaine thématique, avant le pub crawl, je visite également le Guinness Storehouse pour la seconde fois. Quelques travaux ont eu lieu depuis la dernière fois et la pinte offerte – ou plutôt incluse dans les 15 balles de l’entrée – au bar panoramique, à l’issue du parcours, est toujours autant appréciable ; mais dans l’ensemble ça reste la même chose.

irlande-1
Une petite nouveauté au musée Guinness : un écran où on peut laisser des messages.

Nous visitons également la distillerie Old Jameson. Une visite assez instructive même sans être connaisseur en matière de whisky. Pas sûr qu’un connaisseur boive du Jameson de toute façon… Au cours de la visite, on est invités à tester différents whiskys à l’aveugle pour différencier le whisky local de deux concurrents écossais et américain – et nous montrer à quel point le Jameson est meilleur. Suite à ça, un diplôme de testeur de whisky nous est remis, et une dégustation en bonne et due forme est là aussi proposée avant de partir.

irlande-2Et on trinque à Zidane, bien sûr.

Sacrée journée… Heureusement que vous aviez pas loué de voiture… N’est-ce-pas ?

Après une courte mais bonne nuit de sommeil, on est heureusement d’applomb et sobre pour prendre la route vers le sud. On marque un premier arrêt pour visiter la grotte de Dunmore, à proximité de Kilkenny. La visite est obligatoirement commentée, en anglais, mais reste facile à comprendre. Le guide nous montre les différentes salles et nous explique des détails sur la formation des stalagmites (qui montent) et des stalactites (qui tombent)…

… Brillant !

…mais le plus intéressant est sur la partie historique, avec le massacre de Vikings qui aurait eu lieu ici il y a plus de mille ans et les diverses traces découvertes plus récemment qui donnent du crédit à cette théorie.

irlande-3

Notre second arrêt sera à Kilkenny, une petite bourgade agréable à visiter. Hélas, notre pause est trop courte pour que nous puissions découvrir la bière du même nom, qui est brassée ici-même. Nous nous contentons de manger dans ce qui sera probablement le meilleur resto de notre séjour (voir ci-dessous) et de déambuler les rues une petite heure durant. C’est joli, mais pas très grand, et a priori très touristique. Cork nous attend le soir-même et, en ce qui vous concerne, dans le prochain article !

Les bonnes adresses :

Gogarty’s (Dublin) : une auberge de jeunesse très connue et située dans Temple Bar. Si vous avez lu mon premier article, vous savez que j’ai été quelque peu déçu par celle que nous avions lors de mon premier périple dublinois. Nous y étions allé à l’économie… Le Gogarty’s est plus cher mais inclut une boisson à l’arrivée, l’auberge est propre, très sympa, et le pub au rez-de-chaussée l’est encore plus. Pour la petite anecdote, la boisson offert est par contre soit un soda, soit une demi-pinte… Nous avons pris la demi-pinte, puis nous sommes installés en terrasse, et en cinq minutes deux irlandais qui passaient nous ont fait remarquer que la bière se buvait en pinte ici !

Ristorante Rinuccini (Kilkenny): restaurant italien à défaut d’être typiquement irlandais, comme son nom l’indique. Assez classe sans être trop cher, ça reste certes le repas le plus onéreux de notre séjour, mais aussi le meilleur qu’on ait mangé ! Il est d’ailleurs 2ème sur plus de 200 restaurants à Kilkenny sur Tripadvisor…

Publicités

Une réflexion sur “Tour d’Irlande : Retour à Dublin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s