D’Edimbourg à Lille (III)

Cette troisième partie de nos aventures anglo-écossaises va nous amener à Londres… Mais pas d’une seule traite. Après la première étape à Liverpool, une autre est prévue du côté de Watford… Cette lointaine banlieue de Londres accueille bien le club des Saracens ; ce n’est pourtant pas le rugby qui nous amène là ce soir mais une autre attraction de taille : les Studios Warner Bros. C’est dans ces studios qu’ont été tournés pendant dix ans tous les films de Harry Potter. Ce qui, pour un fan, méritait bien une petite visite, non ?

Alohomora !

Au cours de la visite, on découvre divers décors utilisés à de multiples reprises dans les différents films. La grande salle de Poudlard bien sûr, mais aussi le dortoir et la salle commune de Gryffondor, la rue de Traverse, le placard sous l’escalier du 4 Privet Drive, le manoir des Malefoy, la maison des Weasley, le bureau de Dumbledore… Des objets, costumes et accessoires en tout genre utilisés dans les tournages sont également exposés. A l’extérieur, il est possible de déguster une bieraubeurre devant le Magicobus, le side-car d’Hagrid ou le pont suspendu de l’école. Dans un espace surtout réservé aux gamins, il est possible de voler sur un balai devant un fond vert pour se mettre en scène, en photo ou en vidéo (payantes…), dans une partie de quidditch.

Ecosse23Apparemment, des fans m’ont reconnu !

Ecosse21Un bout de la Grande Salle…

Ecosse22
Depuis la fin des romans, Harry Potter ne se rase plus et a pris du bide.

La visite se termine par une maquette géante de Poudlard, utilisée pour certains plans où l’action se déroule tout autour du château, comme la bataille entre Harry et le dragon du quatrième opus. Enfin, se termine… Reste le passage par la case boutique, où le fan aura bien du mal à résister à l’achat d’une réplique de baguette de son personnage préféré ou de dragées surprises de Bertie-Crochu.

Ecosse24

Après la visite (trois bonnes heures), c’est Londres pour de bon ! On rend la voiture et on file au Steam Engine, une auberge de jeunesse proche de Waterloo donc incroyablement bien placée, dans le centre de la ville, à un prix défiant toute concurrence. Vous vous doutez bien qu’il y a une contrepartie… Et là, ce sera une propreté douteuse, des dortoirs de douze dans des pièces de dix mètres carrés (peut-être?) et deux salles de bain pour tout un étage. Tant pis !

Je découvre Londres pour la première fois. Il y a fort à faire dans la capitale britannique mais je crains que mon parcours ne diffère pas beaucoup de celui que fait tout primo-visiteur, puisque sans forcément les visiter tous, nous vîmes pèle-mêle :
– le Tower Bridge, et la tour de Londres à côté ;
– le London Eye, la gigantesque grande roue ;
– le palais de Westminster, surtout connu pour Big Ben qui trône au sommet de sa tour ;
– l’abbaye de Westminster, où ont été couronnés et inhumés la plupart des rois d’Angleterre ;
Buckingham Palace

Ecosse25

Londres est aussi réputée en matière de shopping mais entre mon peu d’appétence pour les fringues et la capacité limitée de mon sac, je me contente d’une petite visite au M&M’s World. Un paradis sur quatre étages pour les amateurs des célèbres dragées.

Ecosse28

La ville compte également beaucoup de parcs et nos balades dans St Jame’s Park, Green Park et le plus grand d’entre eux, Hyde Park, étaient également agréables. Même si mon temps de réaction n’a pas été assez court pour me permettre de prendre des bonnes photos d’écureuils…

Ecosse27Une petite pause au bord de la Tamise…

Au final, la seule visite qui sort peut-être un peu des sentiers battus et qui est également assez éloignée du centre ville fut du côté d’Abbey Road… Le nom vous parle ? C’est dans un studio de cette rue que les Beatles enregistrèrent leurs albums, et par extension, c’est sur un passage piéton bien particulier qu’ils prirent la célèbre photo qui fit de l’album éponyme l’une des jaquettes les plus célèbres de tous les temps.

Ecosse29Vous noterez que Paul McCartney est pieds nus, comme sur l’original !

Un premier aperçu de la ville assez classique donc, mais il était assez difficile de passer à côté de tous ces grands classiques… et d’en faire davantage en si peu de temps.

Les bonnes adresses :

– euh… Rien d’exceptionnel en fait.

Le point budget :

En ne comptant pas ce qu’on a dépensé par la suite à Lille et le retour de Lille à Clermont, nous avons un coût de 700€ pour ce séjour.
– 112 € pour le transport, dont le vol Bordeaux-Edimbourg et le bus Londres-Lille au retour. Le reste étant les transports en commun à Edimbourg et à Londres ;
– 70 € pour la location de voiture, les parkings/péages, et l’essence ;
– 147 € pour l’hébergement, en comptant également une nuit à Bordeaux la veille du départ (qui était très matinal) ;
– 64 € pour nos visites : les studios Harry Potter et le château d’Edimbourg principalement ;
– 98 € d’achats totalement futiles : M&M’s World et à nouveau Harry Potter en tête… ;
– le reste, 200 €, pour boire et manger à l’arrivée… Les pubs écossais et les restos londoniens un peu chers (sans être forcément extraordinaires) ayant alterné avec quelques journées sandwichs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s