D’Edimbourg à Lille (II)

Après la capitale, la suite de notre périple écossais nous emmène un peu plus au nord du pays, autour des « Loch ». Nous avons bien besoin de dépaysement car pour l’anecdote, nous apprenons ces jours-ci que Clermont et Toulouse, les deux équipes de rugby que nous supportons dans notre petit groupe, ont été éliminées à la surprise générale la veille et ne seront pas à Lille le week-end suivant… Nous faisons donc vraiment le détour pour rien, mais tout est déjà réservé et difficilement annulable.

Nous avons loué une voiture en partant d’Edimbourg ce qui facilite le déplacement. La conduite au Royaume-Uni n’est pas spécialement compliquée, nonobstant l’inversion des voies et du volant. Les routes sont larges, la circulation pas particulièrement dense hors agglomération, et les écossais ne sont pas particulièrement des énervés de la conduite.

Les jours suivants seront faits de nature, de paysages, de marche au bord des lacs et dans les montagnes. Je pourrais pondre un article plus détaillé que ça, mais en dépit de la qualité très moyenne de mes photos, je crois que ce sera plus parlant en images…

Ecosse17

Ecosse11
Loch Ness… Pas le plus beau de tous, et pas de Nessie en vue !

Ecosse16

Ecosse12
Le viaduc de Glenfinnan a servi à tourner les scènes du Poudlard Express, qui passe réellement dessus (!), dans les films Harry Potter

Ecosse14

Ecosse15
Pose 100% naturelle…

Ecosse19

Ecosse18
Faire des ricochets, comme Jenifer…

Ecosse13

Ecosse10dPAN !

Je ne sais pas si ça vous donne envie d’y aller. Pour ma part, ça me motive à aller encore plus au nord et en particulier du côté de l’île de Skye. Nous avons croisé des personnes qui en venaient ou y allaient à l’auberge d’Edimbourg, et les paysages ont l’air grandioses ! Ce sera pour une prochaine fois…

Pour ce qui est des lacs du coin, j’ai trouvé que le plus connu, le Loch Ness, n’était pas le plus intéressant… Le Loch Lomond, en redescendant vers Glasgow, ou encore Leven ou Linnhe autour de Glencoe, méritent plus le détour à mon avis.

Nous repartons ensuite vers Londres et, pour l’exhaustivité du récit, nous ferons une première halte à Dumbarton, ville où se trouvent notamment les distilleries de Ballantine’s ; puis une deuxième à Liverpool avec une visite nocturne rapide. Dur d’en dire quoi que ce soit… La ville est réputée pour être craignos, je l’ai trouvé plutôt jeune et festive. A revoir une prochaine fois ?

Les bonnes adresses :

Chase the Wild Goose Hostel : littéralement, l’hôtel « chasse l’oie sauvage » donc. En plus de son nom rigolo, cette auberge de jeunesse à Fort William a l’avantage d’être au milieu de nulle part et relativement bien située, que ce soit pour visiter les environs en voiture, ou pour les randonneurs qui s’attaquent au Ben Nevis. Des parties communes sympas mais peu fréquentées en ce début de semaine hors vacances scolaires, et ce doit être pire l’hiver. Pas de ronfleur dans la chambre cette fois, uniquement une fille qui ne décrochera pas un mot, ne fut-ce que pour répondre aux bonjour/au revoir.

The Great Glen : un pub assez grand à Fort Williams, où il y a à boire, à manger, et une ambiance en soirée. Le haggis est au menu… Mais d’autres spécialités écossaises aussi !

Ecosse20

Publicités

Une réflexion sur “D’Edimbourg à Lille (II)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s