Dublin : 1er voyage !

Je n’écrivais pas de blog, ni de compte-rendu de mes trips, ni quoi que ce soit en 2013 et c’est donc trois ans après que je ponds ce petit article sur mon tout premier voyage à l’étranger, si je ne compte pas les voyages scolaires ou les passages à la frontière espagnole… J’ai longtemps hésité à l’intégrer à ce blog, parce que c’est dommage de le faire si longtemps après coup. Et puis je me suis dit que ça me servirait de souvenir pour les détails que je n’ai pas déjà oubliés !

Retour sur le contexte. 19 janvier 2013. L’ASM Clermont Auvergne s’impose 29-0 sur le terrain des Scarlets Llanelli. Oui, oui, je parle bien de rugby, l’une de mes grandes passions (avec les chevaux et les courses). Le rapport avec la choucroute Guinness ? Patience, on va y venir.

Grâce à cette victoire, Clermont se qualifie pour les quarts de finale, et le tirage au sort a lieu. Les auvergnats défieront Montpellier dans un premier temps, puis les irlandais du Munster à domicile dans l’éventuelle demi-finale. Un calendrier tout-à-fait abordable qui leur ouvre grand les portes de leur toute première finale européenne. Finale qui est prévu… à Dublin. Vous voyez qu’il y a un rapport… Dans les semaines qui suivent, je songe à réserver les billets d’avion pour l’Irlande. Je me renseigne sur internet, je consulte beaucoup de blogs, de forums, je regarde « comment on fait pour prendre l’avion ». Oui, comme ça, ça a l’air facile après tout, mais quand vous l’avez jamais pris, vous en savez rien des dimensions des bagages qui doivent pas dépasser 55 par 40 par 20 chez les low-costs, des liquides supérieurs à 100 millilitres qui sont interdits, et j’en passe !

Bref, mon premier voyage, ce sera 4 jours à Dublin, avec un vol Ryanair au départ de Rodez. Ca va sans doute faire rêver les backpakers qu sont partis un an en Nouvelle-Zélande sans personne, mais tant pis.

Ce premier « vrai » voyage, si court fut-il, reste celui qui m’a donné envie d’en faire d’autres plus tard et c’est aussi pour ça que je souhaitais l’intégrer ici.

Que faire à Dublin ?

Pour cette découverte de Dublin, où je partais avec quatre amis, nous sommes restés sur des grands classiques :

  • le musée Guinness : un incontournable de la ville. De l’historique de la marque aux procédés de fabrication en passant par tout le volet marketing/commercialisation, tout est bien expliqué sur plusieurs niveaux. La visite, autour de treize euros à l’époque, est rentabilisée avec les dégustations le long du parcours et surtout la pinte servie au bar panoramique du dernier étage, à l’issue du parcours.
  • marcher dans la ville : tout simplement ! Le centre de Dublin est assez restreint et peut se faire en marchant pour avoir un bon aperçu de la ville. Les cathédrales Christ Church et St Patrick, l’hôtel de ville, Trinity College ou le parc St Stephen ne sont qu’à quelques pas les uns des autres. Nous avons également longer les quais jusqu’au port pour une petite ballade digestive.

    Irlande 1

  • boire un coup (ou plusieurs…) dans Temple Bar. Le quartier vit surtout lorsque le soleil se couche, mais vous trouverez des pubs qui vous serviront une pinte à toute heure de la journée, même si un irish breakfast sera peut-être plus indiqué le matin. Finale de coupe d’Europe entre deux clubs hexagonaux oblige, il y avait beaucoup de français ce week-end là et l’ambiance n’était sans doute pas aussi typique que le reste du temps, ce qui ne nous a pas empêchés d’assister par exemple à des démonstrations de claquettes ou de chants irlandais.
  • assister à un match à l’Aviva Stadium… Car oui, comme je l’avais pronostiqué, Clermont s’est qualifié facilement pour la finale, a affronté Toulon et, pour la petite histoire, a perdu. On ne détaillera pas le match ici. L’Aviva Stadium est assez agréable, et dépare des autres grands stades avec sa forme étrange : l’un des kops derrière les poteaux, celui où nous étions, ne fait que quelques mètres de hauteur. Le but lorsqu’il a été construit ainsi était de ne pas priver les riverains de soleil.
    Pour revenir au match, l’ambiance était donc très « française ». Un match de l’équipe d’Irlande dans cette enceinte vaut sans doute le coup, mais quitte à découvrir l’ambiance irlandaise, l’idéal serait sans doute d’assister à un match de football gaélique dans le mythique Croke Park.

Irlande 2

Malgré la brièveté du séjour, nous avons également fait un aller-retour du côté de Galway sur une (très grosse) journée, mais ce sera dans un deuxième article.

Le point budget

Un séjour autour de 350 € pour ces 4 jours. L’aller-retour en avion était à 80 €, qu’on peut arrondir à 100 avec le trajet entre Clermont-Ferrand et Rodez.
Nous avons séjourné en auberge de jeunesse pour 12€/nuit/personne, soit 36€. Une journée de location de voiture nous est revenu à 35€/personne avec l’essence inclus, et nous a fait économiser le retour à l’aéroport. Quand à la place de match, elle était offerte aux abonnés de l’ASM, et je l’étais à l’époque – jusqu’à cette finale perdue après laquelle j’ai rendu ma carte en fait.
Restent donc 200€ qui sont partis en bouffe, en bières et en visites (c’est à dire chez Guinness)…

Les adresses

Je n’ai pas noté grand chose à l’époque hélas…

Mais pour l’hébergement, nous avons séjourné à l’Apache Hostel, qui avait le mérite d’être très proche de Temple Bar (dans une rue perpendiculaire à la principale) et surtout l’une des moins chères. Bon, comme je le verrais lors d’un séjour suivant en Irlande, il y a beaucoup mieux pour à peine plus cher… La propreté laissait à désirer, pas de salle commune digne de ce nom. C’était un dortoir très basique.

C’est à peu près tout. Les restos ? Comme on n’en avait pas encore en France à l’époque, on s’est surtout gavés chez Burger King (hmmm) et accessoirement dans une chaîne que je n’ai vu à présent qu’en Irlande, Supermac’s (euh… très bof).

En tout cas, félicitations pour être venu à bout de cet article qui à défaut d’être passionnant, instructif, bien écrit, ou encore riche en photos de qualités, montre comment j’ai intégré la famille des backpakers 🙂

Et le résultat ? Qui a gagné ?

Ah oui tiens, j’ai oublié de parler du match… Une autre fois, peut-être, hein ?

Irlande 3En tout cas les supporters étaient là…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s